Un internat isolé de tout, où des étudiants mystérieux sont envoyés... Qui sait qui ils sont réellement... ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La colère est de la couleur rouge... [PV Hako]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaoru Fujioka

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2010

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Bon
Travail: Eleve
Je suis:

MessageSujet: La colère est de la couleur rouge... [PV Hako]   Sam 4 Sep - 19:41

C'était une journée plutôt grise. Je marche encore un peu dans la forêt. L'automne commença déjà, puisqu'il avait quelques feuilles qui tombèrent un peu partout. Les animaux autour de moi allèrent de gauche à droite, savant que la pluie va bientôt commencer. Effectivement, je pense qu'il va tonner... Tant pis. Je m'en fou. Je suis déjà loin de l'école, de plus ça ne me tente pas vraiment aller à l'école. Je ne veux pas voir les visages de tous les scientifiques, démoniaques et stupide. Je ne veux pas non plus voir le visage des élèves. Non, surtout pas. Chacun pensant qu'ils sont meilleurs que les autres, que leurs pouvoirs sont plus grands que d'autre et tout le tralala... Non. Je ne veux pas. Point de bars. Je continue à marcher, quand enfin je vois ce que je voulais aller voir ; Le fameux mur. Ce mur qui nous sépare de la civilisation moderne. Je m'avance vers le mur, et je le regarde. Il était fait de pierre, et surement de métal aussi. Il était énorme. Oui, énorme. Mais c'est à cause de lui qu'on ne peut pas sortir. Enfin, lui et les scientifique. Mais c'est à cause de lui qu'on ne peut pas sortir de ce trou de rats. C'est toute à cause de lui...

Une colère m'envahi d'un coup, et je frappe avec toutes mes forces le mur avec mon poigne. Mon poigne encore sur le mur, je reste dans cette position, comme pour me calmer. Ça fait longtemps que je n'étais pas si fâcher. Oui, très longtemps. Moi qui étais très humoristique, je suis presque devenue sombre. Mais la raison c'est que je voulais sortir. Je souhaitais sortir. Mais je savais que c'était impossible. Je souhaitais revoir le monde, re-visiter le monde si extraordinaire, comme pendant mon enfance. Mais c'est inutile de rêver en couleur. Des gouttes de sangs commence à couler sur le mur. Merdre... Je saigne. Je retire enfin mon poigne du mur -même pas dommagé- puis je regarde un instant ma blessure. Mon poigne était presque remplie de sang. Bon, un peu de rouge de plus ou de moins, ça ne dérange personne. Soudain, la pluie commença. Au déport que des petites gouttes, puis il commença à pleuvoir de plus en plus fort. Je vis l'éclaire qui se forma dans le ciel, puis j'attendis le tonnerre qui l'accompagna. Bon, ça ce voit que je vais me mouiller un peu. Ce ne va pas être si pire que ça, puisque ça va laver ma blessure. Donc, je m'assois, le dos accoter sur le mur, je laisse les gouttes d'eau froide glisser sur mon visage, pour me calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hako Koorogi

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 24

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Médiocre
Travail: Eléve
Je suis:

MessageSujet: Re: La colère est de la couleur rouge... [PV Hako]   Sam 4 Sep - 23:16

La journée avait bien commencée pour Hako, elle avait eu une salade de fruits pour le petit déjeuné et ses cours s'étaient bien passés car pour la première fois de cette semaine, elle avait su une réponse que son professeur lui avait demandée. De plus, elle avait pu trouver quelques jolies feuilles orangée qu'elle avait ornementée avec des coquelicots de la serre afin d'offrir à la première personne qu'elle trouvera en ce si beau matin. Bien sûr elle n'ignorait pas qu'il allait pleuvoir, voir même qu'elle verrait de magnifiques éclats blancs dans le ciel, mais la petite adorait la pluie. Peut-être que cela lui rappelait son petit village qui subissait d'énormes dégâts lors des orages, mais par le cadre idéal se réparait avec bonne humeur. Elle s'éloigna un peu de la bâtisse, pensant qu'elle reviendrait avant le prochain cours.
Même au bout d'une heure, elle était toujours dans les alentours de l'internat, sans pour autant songer à rentrer. Elle avait aperçu un écureuil et elle essayait de l'attraper, mais à chaque fois il s'enfuyait. Heureusement, l'instinct de la jeune fille permettait de le retrouver à chaque fois, rendant le jeu d'autant plus passionnant.Cependant,maintenant qu'elle avait vraiment perdue le petit animal, elle ignorait complétement où elle se trouvait. Dommage, elle allait devoir marcher en espérant retrouver la route puis au pire elle vivra avec les fougères. Cette idée lui plut et elle sautilla avec humeur vers les murailles
Bien sûr la plus commença, ce qui rendit Hako encore plus heureuse, elle pensa à toutes ces plantes qui recevaient le cotât d'eau en ce moment. C'est alors qu'elle crût voir un feu au loin. Curieuse, elle s'approcha graduellement, se rendant compte petit à petit que c'était non pas des flammes mais la tignasse d'un jeune homme assis. le tonnerre gronda, pourtant la petite blonde marcha vers le jeune homme avec une mine curieuse. Que faisait-il sous la pluie? Aimait-il cela aussi. Rapidement, elle identifia le jeune homme. Il faisait partie de sa classe de sport, il était d'ailleurs très bon d'après ses souvenirs. Elle savait aussi qu'elle l'aimait bien, surtout à cause de ses cheveux qui semblait brûler à tout instant. Mais elle n'avait jamais l'occasion de lui parler car même s'il faisait cour en même temps il n'était pas dans son groupe de niveau. D'ailleurs elle ne savait même pas son prénom
Elle remarque aussi qu'il était blessé à la main et en voyant le mur, elle devina qu'il l'avait frappé. Mais pourquoi avait-il fait ça? Un mur est plus résistant qu'un poing, du moins elle le croyait. Peut-être que son don permettait de casser la brique. Elle se décida enfin à le rejoigne avec une mine souriante. Elle s'accroupit à son niveau et carressa lentement les cheveux avant de lui demander


"Vous vous êtes perdu Monsieur Flamboyant ? Vous savez, vous ne devriez pas rester tout seule, du moins tant que vous avez cette mine..."

Alors la blondinette eut une idée de génie. Elle tendit le bouquet orangée et le mit dans sa main saine. Elle espérait que cela lui redonnerait le sourire, les fleurs était le meilleur remède pour les peines. Elle s'assit à côté de lui avant d'ajouter avec un grand sourire naïf:

" Je te donne ces fleurs, cela va te redonner le morale. C'est étrange d'ailleurs, en cours de sport tu es souriant, comme mon ami Yukio mais pas pareil... Tu es triste parce que ce mur gâche le paysage? "

Hako ne pouvait comprendre le besoin de sortir de l'internat. Elle n'aimait pas la ville, mais ce lieu ressemblait plus à un bâtiment perdue qu'à une vrai école. Elle se sentait bien entourée de ces arbres et même si ce mur n'était pas si remarquable, il évitait l'expansion de la disgracieuse urbanisation.
La jeune fille leva les yeux au ciel, s'amusant à voir l'eau tomber, elle remarqua d'ailleurs quelques gouttelettes apparaitre en chemin, mais elle devait simplement l'imaginer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaoru Fujioka

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2010

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Bon
Travail: Eleve
Je suis:

MessageSujet: Re: La colère est de la couleur rouge... [PV Hako]   Dim 5 Sep - 3:15

La pluie continua. Evidemment, pourquoi arrêtera-elle ? Ma main saigna de plus en plus, mais je ne m’en préoccupai pas. Apres tous, ce n’est juste du sang. Je remonte ma tête, pour regarder le ciel. Une autre éclaire envahie le ciel noir, suivit de son orchestre. J’ai toujours aimait la pluie. La pluie te ramène un certain réconfort dans les moments les plus difficiles. Les moments ou que tu souhaite… mourir. Dans les moments ou que tu te sens vulnérable, ou que la colère envahie ton cœur. Je ferme mes yeux, laissant les gouttes de pluies me caresser le visage. La colère… Comme que je déteste la colère. Je me suis dit, que j’aimais je ne serrais en colère. Jamais que je me laisserais emporter par cette émotion plutôt stupide est insincère. Et voila que maintenant, je suis en colère contre… Contre quoi ? Un Mur ! Mais pourtant, pas n’import quel… Un mur qui nous sépare de notre monde, de nos famille et… De la liberté. La liberté… Comme ca sonne bien. On pourrait croire un oiseau qui sort enfin de sa cage, sa prison. Oui, je vois. Je vois plusieurs cages, et dans chaque, il y a un oiseau. Chaque oiseau est de différentes couleurs. Mais il a un de particulière. Un petit oiseau rouge. Et ce petit oiseau rouge souhaite savoir la liberté. Oui, que ca serrais plaisant…

Mais il ne faut pas rêver en couleur. Rêver ne signifie rien ici. Rêver, c’est presque une maladie pour cette école de fou. Quand on rêve, on peu même donner notre vie… C’est pour ceci qu’il faut continuez à vivre un jour a l’autre sans rêver. Sans le bonheur. Sans le rire. Oui, moi, le blaguer de toute mes classes, sais qu’il ne retrouvera jamais le moindre rire. Jamais. Mais d’abord, pourquoi je ris toujours ? Pourquoi je fais toujours mes blagues dans les classes ? Par pur habitude ? Ou par espoir ? Espoir d’enfin partir, partir et visiter le monde de nouveau. Revoir chaque culture, une plus extraordinaire que l’autre… Est-ce pour ca que je ris toujours ?

Soudain, je sentie quelque chose me flatter les cheveux… J’ouvre les yeux, comme par surprise, et je vois une jeune demoiselle, souriante, accroupie devant moi. Une fille aux cheveux blonds, et des yeux bleus, presque comme les miens. A peine que je puisse parler qu’elle me dit ;

"Vous vous êtes perdu Monsieur Flamboyant ? Vous savez, vous ne devriez pas rester tout seule, du moins tant que vous avez cette mine..."

Monsieur Flamboyant? J'ai bien entendue des surnoms plutôt bizarres tels que Big Red, ou Red Tornado, mais Monsieur Flamboyant? Et comment ca, je ne devrais pas être tous seul? Qui est-elle, ma mère? Soudain, je l'ai reconnue. Oui, je la voyais parfois, dans mes cours de sports. Je ne la connais pas comme tel, mais je l'ai déjà vue une ou deux fois. Mais peut-être aussi ce n’est pas elle… Apres tous, moi je me concentre au jeu, pas au autres qui me regarde. Elle avait l’aire plutôt coquine et enfantine. Souriante ? Aussi. On pourrait presque croire ma petite sœur… Enfin, avant qu’elle devine madame indépendante. La jeune fille était toute trempée, mais je vois que ca ne lui dérangeait guère. Elle aime ce promener à la pluie de ce que je vois… Soudain, elle me mit un petit bouquet de fleurs orangées dans ma main gauche. Je ne vois pas vraiment pourquoi elle me donnerait des fleures… Avant même que je puisse lui demander quoi que se soit, elle fit ;

" Je te donne ces fleurs, cela va te redonner le morale. C'est étrange d'ailleurs, en cours de sport tu es souriant, comme mon ami Yukio mais pas pareil... Tu es triste parce que ce mur gâche le paysage? "

Je la regarde un instant. Bon, au moins je sais que c'est vraiment elle qui me regarda parfois pendant le cour de sport. Soudain, je riais un peu. Je ne riais pas vraiment fort, mais toute de meme je riais. Comment qu'elle est ignorante! C'est si mignon, mais si drôle en même temps. On pourrait presque croire que c'est vrai, les fleurs m'ont vraiment remonté la morale. J'arrête enfin de rire, puis je la regarde, encore un petit sourire sur le visage;

"On pourrais dire ca... C'est comme que vous vouliez, mademoiselle."

Je continue à la regarder. On pourrait presque croire un enfant... Mais plus vieille. Bon, c’est vrai qu’elle m’a un peu remonté la morale, cette demoiselle blonde. Maintenait la question c’est… Qui est-elle ? Et bien ca ne me gêne pas de lui demander ;

" Puis je conaitre le nom de la personne qui m’a donner ses merveilleux fleurs ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hako Koorogi

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 24

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Médiocre
Travail: Eléve
Je suis:

MessageSujet: Re: La colère est de la couleur rouge... [PV Hako]   Dim 5 Sep - 16:23

Hako regardait toujours les nuages, oubliant quasiment la présence du jeune homme. Elle trouvait que même s'ils étaient salis, ils ressemblaient à du coton moelleux. Instinctivement, elle leva le bras pour essayer de les attraper, mais bien sûr ils étaient vraiment beaucoup trop loin pour elle. Cette scène devait certainement être comique, voire même ridicule. Mais la blondinette croyait vraiment qu'elle pourrait attraper les nuage en montant plus haut et qu'elle pourrait constater comment ils étaient doux. Bien sûr elle s'arrêta rapidement, réalisant qu'il y avait moins de chance de les assis que debout et donc elle déduit que c'était impossible,mais peut-être si elle était sur l'arbre...
Mais , l'éclair la surprit et sursauta. Ils pourraient prévenir un peu avant, elle avait crûe que c'était une voiture qui fonçait vers elle. Sa seule neurone, ne réalisait pas que cela était impossible, ils était perdus et la voie principale n'était pas dans le coin à l'évidence. Elle entendit ensuite le tonnerre et la petite blonde soupira: le dragon brillant avait encore faim.
Hako avait une fâcheuse manie de croire que tout ce qui bougeait était vivant, et donc que la plupart des éléments étaient des créatures extraordinaires. Cela était peut-être dû aux contes de son enfance, où les kamis se trouvait dans chaque objet, même dans une tasse de thé. Ainsi, elle voyait cet internat, que nombre voyait comme une prison, comme un sanctuaire pour toutes les bébêtes extraordinaire. la seule chose qu'il manquait à Hako était son frère et peut-être un peu son village, Mais elle était beaucoup mieux dans cet enclos que dans la disgracieuse ville. Une image d'oiseau apparu dans son esprit. Oui elle était un oiseau dans une immense cage, mais l'extérieur était toxique pour elle. Elle ne put s'empêcher de sourire tendrement. Ce monde était génial !
Soudain elle capta son rire et elle même commença à rigoler, c'était contagieux. Elle préférait le jeune homme de cette manière, il avait un visage à être heureux, non pas déprimer dans la forêt. C'était d'ailleurs étrange qu'elle ne lui avait jamais parlée avant, elle adorait parler avec n'importe qui tant que cette personne soit dans son périmètre d'influence. Elle le regarda droit dans les yeux, le sourire aux lèvres, maintenant qu'il était un peu moins triste. Elle dit joyeusement.


" Oui, sourire te va vraiment mieux. Tu es comme le soleil qui rayonne, sauf que tu es pas jaune !"

Cette remarque sonnait enfantine, une adolescente ne se serait jamais exprimer de la sorte. Cela semblait quasi impossible qu'un dialecte aussi basique. Pourtant la petite blondinette ne se rendait pas compte de ce genre de détails, après tout chacun parlait à sa manière. Mais n'importe qui de plus ou moins censé savait que parlait ainsi signifiait être idiots et en outre mesure se faire manipuler.
Cependant le jeune garçon, lui demanda son prénom et la jeune élève pencha un peu la tête avec perplexité. Il semblait qu'il était évident que le jeune homme ne connaisse pas son prénom, mais elle ne voyait pas l'intérêt de la démarche. On n'avait pas besoin de pouvoir nommer une personne pour pourvoir discuter avec elle. Mais elle supposa que c'était au cas où il voudrait discuter de nouveau, cela deviendrait plus simple pour capter son attention. Après sa petite minute de réflexion elle lui sa main, la secoua vivement et se présenta:


" Je suis Hako Koogori, une Créatrice. Je crois qu'on partage un ou deux cours, mais j'ai du mal à être concentrer, il est donc possible que je me trompe... Et toi, Monsieur Flamboyant , tu dois avoir un prénom, non ?

La phrase sonnait cette fois un peu plus adulte. Enfin, si on oubliait le fait qu'elle se demandait vraiment s'il avait un prénom. Pour elle les gens pouvait en avoir s'il n'avait rien comme signe distinctif, mais un homme au cheveux rouge n'en avait pas besoin, il suffisait de regarder sa tignasse pour le reconnaitre...
La pluie s'était un peu calmée, mais continuait de abreuvoir les arbres. La jeune fille commença à frissonner, même si elle adorait la pluie, elle ne la trouvait pas moins fraiche. Elle toussota, elle était bonne pour attraper un rhume. Mais elle ne voulait pas s'en aller, elle adorait trop la pluie pour vouloir partir. Alors pour oublier le fait qu'elle était trempée, elle chantonna, oubliant en même temps la présence du jeune homme une fois de plus. C'était une jolie comptine qu'elle chantonnait avec joie, si bien que la plus l'accompagna en tombant des cieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La colère est de la couleur rouge... [PV Hako]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La colère est de la couleur rouge... [PV Hako]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous la poussière et les décombres || Privé: Pimprenelle
» Haradrim: quelle couleur?
» Couleur de la cape de haut elfe
» Couleur du pet
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Internat Mukashi :: Rpg - Nature :: Mur-
Sauter vers: