Un internat isolé de tout, où des étudiants mystérieux sont envoyés... Qui sait qui ils sont réellement... ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukira Jiyuu

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans ma Tete 8D

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Médiocre
Travail: Eleve
Je suis:

MessageSujet: Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]   Mer 7 Juil - 20:28

Dites, saviez-vous quand est-ce que ces personnes en blanc vont au moins sourire une fois ?

Je ne sais pas, mais c'est déjà grave qu'il nous surveille chaque geste, mais est-ce qu'il peut nous sourire au moins une fois ? Je croise un regard d'un des scientifique, je lui fis un sourire et lui fait comme si je n'existais pas. Je ne sourie pas au mur du de même ! Mais bref, s'il ne te sourie pas et bien il faut juste que tu souries à toi-même. Et moi c'est sûr que je vais sourire, surtout en pensant que je vais à la salle de théâtre. Je ne sais pas, mais c'est calme, dans le théâtre. Surtout quand il n'y a personne. Tu vas sur scène et tu peux chanter sans te faire jugeais. C'est le moment le plus calme de toute une journée. Mes professeurs m'ont permis d'y aller quand il n'y avait aucun cours. C'est tout à fait paisible.

Je tourne à gauche en continuant de penser aux élèves. Je ne sais pas, mais beaucoup de personnes sont capables de se faire des amis facilement. Je sais que je devrais rester toute seule mais, je ne sais pas, après des mois d'être tout à fait solitaire, je me sens un peu seule. Mais je n'ose pas parler à personne. Je leur sourie et je les aide quand ils ont du trouble, mais après il se tourne et fond comme s'il ne me connaisse pas et qu'ils n'ont jamais vue. C'est à ces moments-là que je m'ennuie du vieux restaurant. Là-bas, tout le monde me connaissait et je connaissais tout le monde. Mais bref, tant et aussi longtemps que Tante et Oncle Jiyuu sont contents, je suis contente. Surement que Tante Jiyuu est entraine de faire son fameux gâteau au miel...

Perdu dans mes pensées délicieuses, je ne remarque pas les escaliers devants moi. Mais quand je voulais m'arrêter, ce fut trop tard, puisque je...

- KYA !


Tombais.

Aie, la mon derrière me fait mal... Je commence à rire timidement. Bien oui ! Ça doit être marrant me voir tombait. Même moi je l'avoue. Et vous ? Quand vous voyez quelqu'un tombait ? Vous faites quoi ? Pleurait ? Bien non, vous riez. C'est sûr. Rire c'est la recette de la joie. Tout le monde le sait. Mais je remarque, que parfois les élèves de mes classes ne rissent pas pour rire. Ils rissent sans émotion. On ne pourrait même pas croire que c'est un rire. Moi je trouve plus qu'ils pleurent. Surement qu'ils ont souffert dans leurs vies, puisque si on sera comme dans notre enfance, tout le monde serait entraine de rire. C'est vrai ! Remarquez que les enfants rissent, quoi qui leurs arrive. Ils savent toujours trouaient le bon coter des mauvaises choses. Mais quand on grandit, parfois on perd cette habiliter. Enfaîte, pas tout le monde, mais une très grande majorité. C'est un peu triste, à mon avis. Mais c'est sûr que si on est séparé de notre famille, ça ne nous aide pas beaucoup non plus. Je ne sais pas, mais il faudrait bien que cette école nous permet de venir au moins une fois par année voir nos familles. Surement que plusieurs élèves seront moins tristes. Mais bon, il ne faut pas rêver tous de même.

Enfin arriver à la destination. J'ouvre les portes et je balaie du regard la vaste pièce. Quand je me suis assurée qu'il n'y a personne, je m'avance vers la scène. Je monte dessus la scène et je regarde une autre fois la salle. Personne. Parfait. Je me tourne puis je vois que le piano est toujours à la même place. Ça fait longtemps que je n'ai pas jouée sur le piano. J'avais manqué mon dernier cours. C'est sûr, je suis débordée de travail. Ce n'était pas une si bonne idée, de choisir toutes les cours possibles. Mais non, je n'ai pas choisi un ; Anglais. Pourquoi apprendre une langue quand tu l'as connaît ?

Je m'assieds sur le banc du piano, puis j'ouvre lentement le piano. On pourrait croire que personne n'a touchée à ce piano. Mais c'est vrai que personne n'aime jouer le piano, puisqu'on ne peut pas le transporter. Pourtant, moi je l'adore. Je pose délicatement mes mains sur les fines touches du piano. Puis je commence une de mes pièces favorites. C'est d'une chanteuse et pianiste peu connue, pourtant je suis capable de m'attacher plus facilement à sa musique et à ses paroles. Elle s'appelle Vanessa Carlton, je crois... Le nom de la chanson est « A Thousands Miles », ou quelque chose de la gare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hillan

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 23

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Bon
Travail: Elève et sous-Présidente du Comité des Utilisateurs
Je suis:

MessageSujet: Re: Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]   Mer 14 Juil - 18:00

Je sortis du cours de Maths en me disant que dans ma situation actuelle, il n'y avait que deux solutions possibles. Soit je m'enfermais dans ma chambre - impossible- soit je tapais quelqu'un. Si possible une des Utilisatrices qui commençait à me taper sérieusement sur le système. En tout cas, je ne voyais pas d'autres alternatives. Le prof m'avait énervé, comme chaque fois d'ailleurs, mais là, c'était trop, et il valait mieux éviter les dégâts. Alors...
Je regardais les gens défiler dans les couloirs, me demandant qui serait ma prochaine victime. La plus part allaient en cours, les autres sortaient profiter du Soleil qui commençait à briller. Pas un qui eût vallu la peine que je m'arrête pour discuter. Pourtant, un garçon attira mon attention. Il devait avoir dans les 17 ans et je n'avais jamais vraiment fait attention à lui - d'ailleurs ce n'était pas lui qui m'avait fait réagir. Il se dirigeait vers la cour, une guiare sur l'épaule. Il ne jouait surement pas bien, mais au moins il jouait. Sans que j'y fasse vraiment attention, mes pas empruntèrent naturellement la direction de ma chambre, pas pour m'y enfermer comme je l'avais prévu, mais pour récupérer mon instrument. J'attrapais un de mes nombreux médiators, le rouge ( très important le rouge, c'est vivifiant) et repartit d'un bon pas. Bien sûr, j'aurais pu jouer dans la salle de repos, mais des gens viendraient forcément m'écouter, et je ne suportais pas d'avoir un auditoire en dehors des cours. Si ils se donnaient la peine de faire des remarques constructives, passe encore. C'était toujours bon à prendre. Mais non, ils se contentaient d'applaudir à la fin, que ça leur ait plu ou pas. Personne n'essayait jamais de paraitre ne serait-ce qu'interessé, par quoi que ce soit. Les jours passent, les Scientifiques nous observent, et bien que tout le monde dise trouver ça bizarre, jamais quelqu'un n'essayait d'en savoir plus. Ils étaient... Apathiques. Tous, sans exeption.
Depuis trois ans que je vivais ici, à Mukashi, j'avais pris l'habitude de laisser mes pieds décider du chemin à prendre et de me perdre dans mes pensées jusqu'à ce que j'arrive à destination, quelle qu'elle soit. Je ne fus donc pas étonnée lorsque je me retrouvai devant la porte de la salle de théâtre alors que j'avais projeté de me rendre dans la cour pour profiter du Soleil. En fait, la scène était mon endroit préféré. Quand il n'y avait personne, c'était le lieu idéal pour jouer du piano , ou même pour évacuer le stress. Et quand il y avait un public... Je crois que je ne suis jamais aussi bien que sur scène. Il m'était même arrivé de venir y dessiner.
Au moment ou je poussais la porte, j'entendis la musique.

Voila. On est arrivé au seul moment ou je déteste la salle de théâtre. Quand j'y viens pour être seule et qu'elle n'est ni vide ni pleine. Quand il n'y a qu'une seule personne. Mon regard se porta directement vers le piano, ou je reconnus Tsukira assise sur le tabouret. Nous avions toujours eu beaucoup de cours en commun et elle avait le don de m'agaçer - comme un peu tout le monde je dois avouer. Je ne lui avait jamais vraiment adressé la parole cependant je n'étais pas pressé de commencer. Bref, toujours est-il que je n'avais pas vraiment le choix si je voulais jouer. Et, bien sur, je n'avais pas l'intention d'aller ailleurs. J'étais là, elle allait devoir faire avec.
Apparemment, elle ne m'avais pas entendu entrer. Je montais sur la scène et m'assis au milieu, en attendant qu'elle ait fini. Quand elle partirait, je jouerait peur être un morceau au piano, si j'étais assez calme. Oui, parce qu'elle m'avait énervée, la Tsukira. Quel besoin avait elle de venir ici alors que moi je voulais y aller?
Hum. Autant éviter les préjugés. Et puis une Créatrice ne pouvait pas être pire qu'une nuée d'Utilisatrices... Si?


(HRP: C'est pas du tout contre toi, c'est juste mon perso qui est invivable Smile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukira Jiyuu

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans ma Tete 8D

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Médiocre
Travail: Eleve
Je suis:

MessageSujet: Re: Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]   Mer 14 Juil - 22:15

Est-ce que vous aviez déjà senti le calme qu'on a perdu dans une chanson ? Je ne sais pas, mais quand on joue de la musique, on se trouve dans un monde. E monde de nous rêvent. On rêve sans pourtant dormir. On se fait emporter par la chanson. Mes doigts savent instinctivement quoi jouée. Comment ? Je ne sais pas. Et je ne souhaite pas savoir. La musique me permet d'être loin. A thousands miles away... Je comprends pourquoi on a choisi ce nom pour cette mélodie... Je chante en murmurant la chanson... Tus les paroles me viennent, comme par enchantement... On croirait que c'est tout à fait de la magie... Non, pas celle que tous les élèves dans cette école on, mais une autre sorte de magie... Une magie heureuse... Enfantin... Féerique... Sans peur... Sans craindre...

Ma chanson finie, je lève lentement mes mains, encore en transe. J'étais encore dans mon monde, dans ma chanson, dans les notes qui flottent dans l'air. Qui disparait peu à peu dans l'air... Soudain, j'entendis un bruit. Non, cette fois si ce n'était pas dans mes rêves, mais derrière moi. Je me tourne et je remarque... Comment s'appelle-t-elle encore ? Suyari... ? Non... Siura ? Non plus... Arui ? Non... Sayuri ! C'est ça, Sayuri Hillan. Elle est dans ma classe de math et... De quoi ? Tant pis, je me rappelle plus... J'ai bien trop de classe pour tous les conter. Bref, au moins je sais que je la connais. Maintenant la question, c'est qu'est ce qu'elle fait ici ? Personne n'aime venir ici, enfin presque.
Je lui montre un sourire enfantin. Il faut bien être amical ! Sinon, j'aurais l'air d'une brute ! Et ça, je ne veux pas ! Mais quand j'y pense je ne pense pas que je vais vraiment me battre et avoir l'air d'une brute, surtout pas avec ma timidité... Ou peut-être...

Parle Tsukira et arrête de penser !

- Bonjour Sayuri. Dis-je enfin à l'Utilisatrice. Je ne t'ai pas vue venir. Est-ce que ça va ? Ça fait longtemps que tu es là à m'entendre ?

Soudain, je me rends compte qu'elle m'a étendu jouée le piano... Je baisse la tête, les joues toutes rouges, puis je commence à tourner mes deux puces. La gêne s'empara de moi. Bien oui Tsukira, il fallait que tu choisies ce moment pour jouer de la musique. C'est une très belle façon d'accueillir quelqu'un à qui tu n'as jamais parlé. Et si ça fait longtemps qu'elle attendait et moi je ne me suis même pas rendue contre ? Qu'est-ce qu'elle penserait de moi ? Soudainement, je me lève et je m'accroupie devant Sayuri. Puis je fis, d'un ton légèrement timide :

- Je suis vraiment désolée de t'avoir fait attendre, Sayuri-Chan. Tu aurais pu me dire que tu étais là à attendre. Je suis vraiment désolée.

Je reste encore un peu comme ça. Je n'ose pas la regarder dans les yeux, par la pure timidité et humiliation. Serait-elle fâchée ? Je déteste rendre le monde fâché. Je préfère quand il sourit, quand ils sont heureux. Comme quand je faisais sourire les clients du restaurant. À tous les coups, ils rissent de moi, surtout quand je tombais. Mais parfois, ils rient de moi quand je m'excusais. À chaque fois ils rient en me voyant inclinait devant eux et de demander qu'il me pardonne, ils commencèrent toujours par bouffer de rire. Je n'ai jamais compris pourquoi et à toutes les fois que je le demandais à Tante Jiyuu, elle ne faisait que sourire et me dit « tu es bien trop polie.» Mais cette fois si, j'ai l'impression que je n'étais pas polie du tous.


[HRP : Ce n'est pas Grave, c'est juste qu'il faut que tu te prépares à des milliers de désoler de sa pars !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hillan

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 23

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Bon
Travail: Elève et sous-Présidente du Comité des Utilisateurs
Je suis:

MessageSujet: Re: Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]   Jeu 15 Juil - 16:41

Tsukira était perdue dans la Musique, c'était évident. Je ne connaissait pas le morceau, mais elle avait l'air de connaitre même les paroles, car je l'entendis chantonner doucement. Bon. Ce n'était pas désagréable. Mais j'étais venue ici pour jouer de la guitare, et l'envie de faire aussi du piano m'avait prise lorsque je l'avais entendu. Du classique, pour ne pas changer. Disons... Bach. Oui, voila, la 15° symphonie. Enfin... Quand la place serait libre.
J'entendis Tsukira jouer les dernières notes. Puis, le silence. Il y a toujours un silence quand on se laisse emporter par la musique, le temps de reprendre contact avec la réalité. Il est presque aussi important que le morceau qui l'a précédé. Elle se tourna brusquement vers moi, commme choquée que je sois ici. Quoi? Elle se prenait pour qui, à croire qu'elle était la seule à aimer le piano? Pff. Pour une fois, j'aurais aimé être seule. Et elle, elle me regardait comme si ma présence ici était une surprise totale. Alors que je venais presque tous les jours... N'importe quoi. Elle sembla se concentrer un instant, puis me sourit naïvement. Eh ben! Si elle devait réfléchir à chaque fois qu'elle voulait faire un acte aussi stupide, on allait y passer la nuit!

-Bonjour Sayuri. Bon. Au moins, elle connassait mon nom. Je ne répondis pas. Je ne t'ai pas vu venir. Oh, mais quelle surprise! J'eus presque envie de lui répliquer qu'on ne peut pas voir ce qui est derrère nous, mais je me retint. Autant éviter d'être agressive dès la première phrase, elle risquait d'être choquée. Est-ce que ça va ? Ça fait longtemps que tu es là à m'entendre ?

Quelle importance? Je n'étais pas venue pour l'entendre, mais pour jouer. Pour m'entendre, à moi, pas à elle. Et d'ailleurs, qu'est ce que mon état de santé changerait à sa vie? J'avais horruer des gens qui prétendaient faire attention aux autres en leur demandant "ça va?" alors qu'ils n'attendaient même pas de réponse. D'ailleurs, elle ne s'arreta pas. Ou plutôt, si. Elle se mit à rougir lamentablement et baissa la tête. Et aller... Au moins elle n'avait pas réfléchit cette fois. Soudain, elle se retrouva accroupie devant moi. Ah. Elle s'était réveillée. Bien, bien.

- Je suis vraiment désolée de t'avoir fait attendre, Sayuri-Chan. Tu aurais pu me dire que tu étais là à attendre. Je suis vraiment désolée.

Sayuri-Chan? Pourquoi pas. Si ça pouvait lui faire plaisir. Je n'allais surtout pas l'interrompre, lui dire qu'elle ne me connaissait pas et qu'il valait mieux éviter qu'elle se prenne pour mon amie, elle serait surement capable de se mettre à pleurer, vu son sourire de tout à l'heure, tout timide. En tout cas, une chose était claire. Elle était désolée. Tant mieux pour elle, remarque. Mais des excuses ne servaient à rien, c'était de la solitude dont j'avais envie. Ce qui me parut le plus bizarre sur le coup, ce fut sa deuxième phrase: "Tu aurais pu me dire que tu étais là à attendre". D'abort, ça n'aurait fait aucune différence. En plus, depuis le temps que je faisais de la musique, j'avais compris une chose: on n'interrompt pas quelqu'un en train de jouer. Cette fille m'apparaissait de plus en plus bizarre. Si je n'y faisais pas attention, elle allait même finir par m'intriguer.

-Bonjour.

Elle ne me regardait pas dans les yeux. Mon Dieu! Une timide. Il ne manquait plus que ça.

-Personellement, j'évite de déranger quelqu'un qui joue. Mais merci de l'info, si je me retrouve dans la même situation un jour, je n'oublierai pas de te dire d'arrêter. Et pas la peinde de t'exuser parce que tu jouais du piano, moi ce qui me dérange c'est que tu soit là, tout simplement.

Je replaçais une meche de cheveux derrière mon oreille et posais ma guitare sur mes genoux. Finalement, je n'étais plus en colère. Plutôt... Agaçée. Agaçée par cette fille si timide, qui avait pourtant eu le courage de m'adresser la parole mais qui était tout simplement insupportable avec ses excuses. Voyons ce qu'elle allait répondre à cette entrée en matière. Pas d'autres "désolée", par pitié!

[HRP: Ok, pas de soucis ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukira Jiyuu

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans ma Tete 8D

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Médiocre
Travail: Eleve
Je suis:

MessageSujet: Re: Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]   Sam 17 Juil - 18:17

Pour un moment, je croirais qu'elle n'allait pas parler. Était-elle muette ? Je n'ai jamais remarqué, pourtant... Me semble que je l'ai entendu parlait, en classe, une fois... Ou peut-être que ce n'est pas elle... C'est vrai que parfois je ne prête pas attention à ce que la classe dit. Et je n'ai jamais vraiment remarqué. Je ne me concentre pas beaucoup à savoir si tout le monde peut parler. Ça m'était venue dans l'esprit, une fois, mais je me suis dit que c'était idiot de ma pars. Peut-être que j'aurais du écoute mon instinct... J'étais prête à demander si elle est muette quand j'ai étendu...

-Bonjour.

Bon sa rassure, elle parle. Mais pourquoi elle est aussi lente à répondre ? Problème de cerveau ? Où est-ce que c'est moi ? Est-ce que je lui fais peur ? Est-ce que je suis si affreuse que ça ? Pourtant, je n'ai jamais vue quelqu'un criait en me voyant. C'est nouveau ça... Au non ! Je dois faire peur a du monde d'abord ! Espèce de Tsukira ! Pourquoi devais-tu être... Tsukira ! Pourquoi n'en pouvait pas être quelqu'un d'autre... Exemple... Sayuri tien ! Je ne sais pas, mais je ne la verrais pas dans la même situation que moi ! Je ne pense pas qu'elle serait rouge de honte devant quelqu'un qui attend pour... Au fait, elle attend pourquoi elle ? C'est sûr qu'elle veut jouer de la musique, puisque je vois sa guitare, mais pourquoi devait-elle attendre ? Je ne sais pas, mais elle aurait pu aller dans la salle de musique ou... Je ne sais vraiment pas ! Je ne sais vraiment plus ! Pourquoi je me pose tant de questions ? ! Soudain j'entends la voix de Sayuri...

-Personnellement, j'évite de déranger quelqu'un qui joue. Mais merci de l'info, si je me retrouve dans la même situation un jour, je n'oublierai pas de te dire d'arrêter. Et pas la peine de t'excuser parce que tu jouais du piano, moi ce qui me dérange c'est que tu sois là, tout simplement.

Je ne sais plus quoi dire... Et au fait, qu'est-ce que je dirais ? Je lève la tête pour la regarder enfin. Pas la peine de m'excuser... Ça veut dire que ça lui dérange pas, que j'étais la ? En-faite si, puisqu'elle voulait être seule... De plus que j'y ai pensée, de plus que je pense que Sayuri me ressemblait, enfin, en quelque sorte... C'est vrai ! Elle fait comme moi ! Elle aime venir jouer sur sa guitare dans la salle, toute seule, sans être dérangée. Elle aime la solitude, tous comme moi.

- Désolée... je comprends que parfois, tout le monde souhaite être toute seule. Surtout pour jouer de la musique. Après une mauvaise journée, parfois, on souhaite juste venir et, jouée. Oublier nous problèmes...

Je ne sais pas vraiment comment elle va réagir après ce que j'ai dit ; moi aussi je suis encore étonnée d'avoir dit ça. J'aurais pu croire que j'ai parlé à moi-même, puisque honnêtement je ne dis des choses comme ça qu'à moi. À ma petite personne. Peut-être que Sayuri me comprendrait ? Mais même si elle me prend pour une folle, je me fiche. Je suis presque sûr qu'elle ressant ça, elle aussi... Ou peut-être pas... Bon, qu'elle me prend pour une folle, maintenait, je m'en fiche. Soudain, j'ai eu une envie de demander quelque chose a Sayuri...

- Sayuri-Chan ? Pourrais-je juste attendre une chanson sur la guitare ? Je te promets qu'après, je partirais d'ici et je te laisserais toute seule. C'est comme tu le voudras.

Je m'assieds sur le tabouret du piano, en attendant la réponse de Sayuri. Je ne sais pas si elle accepterait... Mais pour une fois, ma timidité est partie. Disparue... En tout cas, pour l'instant. Je souris à nouveau, pendant que j'attends une réponse de Sayuri...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hillan

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 23

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Bon
Travail: Elève et sous-Présidente du Comité des Utilisateurs
Je suis:

MessageSujet: Re: Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]   Dim 18 Juil - 17:58

Je ne savais pas trop quoi attendre de sa part. C'était la première fois que je lui parlais et je ne savais rien d'elle. Même si je ne m'attendais pas à l'apprécier - je ne voyais aucune raison pour - je me dis que ça pourrais être... amusant de la voir se confondre en excuses. Parfois, il m'arrivait de devenir sadique, j'en étais consciente, et Tsukira me semblait tout à fait à meme de me rendre heureuse de ce coté la. Elle avait vraiment l'air facile à manipuler et je n'aurais aucun problème à la faire se sentir mal. Du moins, c'était mon point de vue. Restait à voir si elle continuait avec ses "désolée" ou si elle passait à autre chose.

- Désolée... Et c'est reparti! Elle était vraiment naive. Si elle pensait que j'allais la pardonner... je comprends que parfois, tout le monde souhaite être toute seule. Surtout pour jouer de la musique. Après une mauvaise journée, parfois, on souhaite juste venir et, jouer. Oublier nous problèmes...

Alors là, elle m'avait surprise. C'était le genre de philosophie que j'aimais, et je n'imaginais pas du tout que Tsukira puisse penser la meme chose. En meme temps, elle était venue jouer du piano, ici, seule, et j'avais remarqué qu'elle était comme en transe. Qu'elle avait oublié tous ses problèmes, comme elle venait de dire. Mais il n'en restait pas moins que je n'avais pas pu faire la meme chose à cause d'elle. Rien que pour ça je décidais de continuer dans mes préjugés et de la laisser galérer avec sa timidité. Pas question d'ouvrir la bouche donc.

- Sayuri-Chan ? Pas possible. Elle continuait avec son -Chan. Pourrais-je juste entendre une chanson sur la guitare ? Je te promets qu'après, je partirais d'ici et je te laisserais toute seule. C'est comme tu le voudras.

Bon, d'accord. , j'étais vraiment intrigué. Le coup de la guitare, je ne m'y attendais absolument pas. Et je ne pensait pas non plus qu'elle allait me proposer de partir juste après, avant meme que j'aie à le lui demander. Pourquoi fallait-il qu'elle dise ça? C'était la dernière chose dont j'avais besoin. Premièrement, elle nous avait trouvé un point commun. Deuxièmement, elle souhaitait m'entendre jouer, juste comme ça. Troisièmement, elle me laissait le choix; soit elle partait, soit elle restait. Etrange, vraiment. Pourquoi pas me proposer un duo piano/guitare tant qu'elle y était? Elle m'avait agaçé, elle m'avait intrigué, maintenant elle avait réussi à m'étonner. Soudain, je réalisais qu'en fait... Je n'étais pas sortie de l'auberge.

-Si tu veux. N'importe quel morceau fera l'affaire j'imagine, mais vu ce que tu jouais, tu n'aimes pas le classique.

Je sortis ma guitare de sa housse, tout en réfléchissant à ce que je pourrais jouer. Elle était customisée de partout, et je me demandais brievement ce que Tsukira en penserait, avant de me rappeler que ça n'avait pas d'importance. Le bois de l'intrument, que j'avais peint d'un jaune tout à fait assorti à mes cheveux me fit penser à une autre chevelure. Hum.

-C'est parti.

Taylor Swift, love story. Je ne savais pas depuis combien de temps je n'avais pas joué ce morceau, mais ça datait. Pourtant, je connaisait toujours les paroles. Quand aux notes, du moment que je l'avais su par coeur à un moment, mes doigts retrouvaient automatiquement le bon doigté, comme toujours.
Non, je n'étais pas en transe. Il n'y avait que le classique pour me permettre de retrouver cet état de calme absolu, comme si rien n'existait en dehors de l'intrument et de la musique. Meme moi je me sentais disparaitre dans ces moments la. Si seulement je n'avais pas eu autant de scrupules à jouer un morceau que Tsukira n'apprécierait pas! Mais qu'est-ce qui m'avait prit? En plus, je n'étais meme pas sure quelle aimait ce que j'étais en train de jouer. Pour ma part, j'était trop versée dans l'art de la Musique pour porter un jugement sur un morceau, mais ce n'était surement pas son cas. Et...? Quelle différence? Elle m'avait demandé de jouer, pas de lui faire plaisir. Mais ce n'était peut etre pas une mauvaise chose que j'ai évité du Mozart. Se perdre dans la Musique devant une - presque - inconnue n'étais pas spécialement une bonne idée, surtout si je comptais m'en servir plus tard pour... Pourquoi faire au fait? Euh... Je virais au ridicule. En plus, j'étais incohérente. Si c'était l'effet que me faisait une chanson d'amour, j'évitetais à l'avenir. Si je continuait à divaguer comme ça, j'allais me confondre dans les paroles. Je laissais mes yeux courrir sur les cordes, bien que je n'en aie pas spéciélement besoin. Ca m'évitait de devoir fixer Tsukira, ce qui aurait eu pour effet de la faire fuir, j'en étais sure.

Enfin, le morceau se termina. Je ne lui laissai pas le temps de réagir, et plantai mes yeux dans les siens.

-Ravie de t'avoir rendue ce service.


Je n'étais pas sure que ce soit sincère. Non, en fait, ce n'était pas sincère du tout. Mais elle n'avait aucune chance de le deviner, et meme l'absence de sourire ne lui laissait aucun indice sur ce que je pensait. Tant mieux pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukira Jiyuu

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans ma Tete 8D

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Médiocre
Travail: Eleve
Je suis:

MessageSujet: Re: Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]   Ven 23 Juil - 16:37

Sayuri ne me réponds pas tout de suite. Était-elle surprise ? Où est-ce que ce que je pensais tantôt était vrai ? Je veux dire, le problème de cerveau. Bien non Tsukira, ne sois pas méchante non plus hein ! Heureusement que les Utilisateurs ne sont pas capables de lire mes penser. Sinon je serais dans la merde. Et je ne veux pas qu'elle soit fâchée contre moi ! Je ne veux vraiment, mais vraiment pas !

Note à moi-même : Ne pas Paniquer pour à rien !


-Si tu veux. N'importe quel morceau fera l'affaire j'imagine, mais vu ce que tu jouais, tu n'aimes pas le classique.

Bonne déduction. Enfaite, j'aime bien la classique, juste que moi je préfère quand même le moderne. Enfaite, la raison que j'aime la moderne c'est puisqu'elle a des paroles. J'aime beaucoup chanter, ça me permet un peu de m'attacher légèrement plus avec ma musique. Légèrement, évidemment. Je vis Sayuri entraine de préparer la guitare, en pensant ce qu'elle devrait jouer. En regardant la guitare, j'allais avouer qu'elle est très bien décorée. Au lieu de voir qu'il ne soit que du bois, Sayuri l'a décoré à son gout personnel, que beaucoup ne font pas. Je trouve ça dommage, mais je ne peux rien dire là-dessus. Au moins je vois que pas tout le monde font ça.

-C'est parti.

Sayuri commença sa chanson. De ce que je crois, je pense que cette chanson est Love Story. Oui c'est ça, Love Story. Ça fait longtemps que je ne l'ai pas écouté. Pourtant, Sayuri l'interpréter très bien. Mais ça se voyait un peu qu'elle n'était pas tout à fait dans son monde a elle. Est-ce que c'est à cause de moi ? Surement. Ou peut-être la chanson ? Aussi. Comment je sais ça ? Facile. Si moi je serais qu'une personne aime mieux... Exemple le classique, et qui me demande de le jouer devant elle, la je ne serrais pas toute a fait moi-même. J'essaierais de ne pas faire d'erreurs, et je ne serais pas capable de rentrer dans mon monde. Mais à ce que je vois, elle joue parfaitement. Je n'ai jamais joué à la guitare, et j'aimerais bien essayer un jour... Mais pas ce jour-ci. Je me demande si Sayuri est capable de jouer au piano. Peut-être... Peut-être pas aussi... Mais pour l'instant, je ne peux guère le demander. Puisque de un, je vais la déconcerter, et de deux je pense qu'elle ne va pas aimer ça que je pose cette question.

Arrête de penser Tsukira ! C'est impoli ! Décidant d'arrêter de penser, je rentre encore dans le monde de la musique, ou que la chanson et la voix de Sayuri me transporte dans le monde des rêves...


Je me rendis que quelques secondes plus tard que Sayuri eu finie la chanson. Je lui sourie, mais avant que je lui réponds, elle me dit ;

-Ravie de t'avoir rendue ce service.

Je sourie à nouveau. Surement qu'elle souhaite vraiment que je parts. Je dis, en me levant du tabouret ;

- Merci de m'avoir faite entendre cette chanson, c'était magnifique. Mais puisque je vois que tu souhaites vraiment que je parts, je vais partir.

Je me tourne, mais avant que je descends complètement, je lui dis en souriant ;

- A la prochaine, Sayuri. Je suis ravie d'avoir faite ta connaissance.

Je descends lentement les escaliers. Maintenait, je pense que Sayuri va aimer sa solitude. C'est ça qu'elle souhaite... Enfin je crois. Mais déjà là, si elle souhaite vraiment que je reste, elle va juste me le dire. Maintenant, tous cela est la décision de Sayuri.

Qu'est ce qu'elle va faire ?


[HRP : Désoler d’avoir répondu si en retard… J’étais un peu en panne d’inspiration, puis j’étais un peu occuper…]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hillan

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 23

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Bon
Travail: Elève et sous-Présidente du Comité des Utilisateurs
Je suis:

MessageSujet: Re: Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]   Mar 10 Aoû - 16:04

Elle me sourit. Je ne put m'empêcher de penser qu'elle devait passer la moitié de sa vie à sourire et l'autre à s'excuser - pour rien.

- Merci de m'avoir fait entendre cette chanson, c'était magnifique. Re-sourire. Ca devenait franchement désespérant. Mais puisque je vois que tu souhaites vraiment que je parte, je vais partir.

Houla! Quelle déduction impresionnante! Enfin, au moins elle s'en allait. J'allais pouvoir faire ce que je voulais, jouer les morceaux qui me plaisaient, chanter ce qui me passait par la tête. Seule. Cette Tsukira ne serait plus là pour m'observer. C'était un des bonheurs de la vie, un des rares avantages de Mukashi : il était facile de trouver un endroit où faire ce que l'on pouvait comme on le voulait. Il me tardait de plus en plus que la porte s'ouvre et se referme sur cette Créatrice si... Eh bien! Bizarre. Elle m'énervait avec ses excuses, m'exaspérait avec ses sourires, m'intriguait avec ses réflexions et me perturbait avec ses demandes. Pour ma part, je ne lui aurait jamais demandé de me jouer un morceau. Soudain, une idée me traversa la tête. Je me raidis. Peut être que c'était ce qu'elle attendait. Peut être qu'elle ne me demanderait même pas mon avis.
Je me promis de l'étrangler avec un corde du piano si elle osait y retourner.
Mais elle se contenta de sourire encore une fois et de se lever.

- A la prochaine, Sayuri. Je suis ravie d'avoir fait ta connaissance.

Eh ben. C'est pas réciproque.
Je ne lui répondis pas et me tournait vers le piano, laissant ma guitare en travers de la scène. Je me concentrais, assise sur le tabouret encore chaud, puis mes mains se levèrent lentement et la musique envahit la pièce. Ni Bach ni Beethoven. J'étais partie en impro. Cependant, je ne pus m'empêcher de parler. Le murmure m'échappa.

-Au revoir, Tsukira-Chan.

Si j'avais eu la moindre idée de pourquoi j'avais dit ça... Peut être parce qu'elle ne l'avait pas dit elle-même. Ca m'avait surement paru... Vide, sans le suffixe. Insultant. Insultant? Mon dieu, je n'avais jamais été si ridicule de ma vie. Être amie avec cette fille, ok, j'aurais pu voir le côté insultant. Mais ne pas l'être...? Enfin. Passons. La musique continua. Comme toujours.

[HRP: Désolée, c'est court et c'est en retard mais j'ai pas pu faire mieux /: ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu dans Une Chanson... [Sayuri]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» perdu dans la forêt !
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Ségo se reconvertit dans la chanson nunuche ?
» Perdu dans ses pensées et son manteau...
» Event RP's en folie #5 – Perdu dans les bois !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Internat Mukashi :: Rpg - Internat :: Aile Est :: Théâtre-
Sauter vers: