Un internat isolé de tout, où des étudiants mystérieux sont envoyés... Qui sait qui ils sont réellement... ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un après midi tranquille [pv Amane ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un après midi tranquille [pv Amane ]   Mer 16 Juin - 12:12

~ It happened just before I felt in the nightmares...





Des rangées de livres poussiéreux qui s'entendait à l'infinie... Un bureau perdu en plein milieu de cette océan de papier... Des élèves qui erraient tels des navires fantômes ou pirates... Une mer dangereuse où les requins aimaient à martyriser les pauvres poissons lunes... En clair, la bibliothèque.


Lina était arrivée là juste après le déjeuner. La cantine n'était pas super, comme dans toute les écoles d'ailleurs. Mais elle était meilleure ici que dans son collège où elle étudiait avant qu'on vienne la chercher... Maintenant, cela faisait 5 ans qu'elle errait dans ses lieux quand elle n'avait rien à faire. Elle vagabondait dehors, ou restait à l'intérieur, dans son endroit favoris: la bibliothèque.


Là, elle pouvait se détendre, lire, rêver, espérer, ou simplement se promener dans les rayons. Elle montait des fois aux échelles rien que pour pouvoir voir la bibliothèque dans son ensemble. Elle observait les différentes personnes qui était aussi venu dans ce lieu. Une bande de Manipulateur frappait un pauvre Utilisateur, une Créatrice qu'elle connaissait dormait allonger sur une table, rechargeant ses batteries, deux gars discutaient en feuilletant un magazine, une fille au fond pleurait en regardant une photo ( une nouvelle surement... ), deux filles gloussaient en regardant les deux liseurs et le bibliothécaire était toujours là, assis, la tête dans de vieux bouquins à recoller... La vie à l'Internat Mukashi, dans toute sa diversité...


-Pfou... Que cela est monotone... Si seulement, je pouvais changer d'air des fois...


Sortir... S'enfuir... Loin, très loin... Repartir dans ce pays d'origine trop loin... Elle ne pouvait pas, elle ne pourrait jamais... Les Scientifiques grouillaient comme des insectes, les étudiant comme de simple larves... Elle n'accepterait jamais ce traitement qu'on leur infligeait. Mais elle ne pouvait rien faire contre de toute façon... Tout dépendait d'eux et de ce foutu gouvernement japonais, qui les prenait pour des cobayes, de simple hamster en cage. Lina soupira et redescendit. Elle alla s'asseoir à une table et s'allongea nonchalamment dessus... Rien à faire... Juste dormir ou lire... Son cours d'anglais ne reprenait que plus tard et elle n'avait rien prévu avant. Elle ne voulait pas sortir, malgré le bon soleil dehors. Le soleil... Cet attrape-élève, qui vidait la bibliothèque ou les différentes pièces. Lina n'aimait pas le soleil, car ses yeux un peu rouge lui faisait mal quand il y avait trop de luminosité.


La jeune fille se leva et attrapa le premier livre qu'elle trouva, sur l'étagère en face d'elle. Un livre sur l'anatomie canine. Passionnant... Elle le reposa et partit en chercher un autre, en laissant son sac sur sa chaise, en signe de réservation. En même temps, le coin qu'elle avait choisi était sombre alors peu de jeunes élèves allaient venir lui piquer sa place ou l'embêter. Elle partit donc l'esprit vagabondant déjà entre les étagères.


Elle avait choisi un classique russe « La Guerre et la Paix » de Tolstoi. Elle n'arrivait pas très bien à prononcer son nom, mais ce n'était pas très important... Elle arriva à sa place et vit que ses attentes étaient comblés. Personne.... Le calme pour se reposer... Elle n'aurait pas dût l'utiliser tout à l'heure... Elle avait mal à la tête maintenant... Elle s'assit sur la chaise en mettant son sac à terre et commença la lecture. Pourtant, elle s'arrêta au bout de 30 secondes. Ses maux de tête l'empêchait de faire quoique ce soit qui nécessitait son esprit. Elle ferma les yeux et se concentra sur la douleur, pour tenter de la faire disparaître. Vieille technique de sa mère... Mais ça marchait souvent...
Revenir en haut Aller en bas
Amane Kiyomizu

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 29/04/2010

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Très bon
Travail: Elève et Présidente du Comité des Utilisateurs
Je suis:

MessageSujet: Re: Un après midi tranquille [pv Amane ]   Dim 20 Juin - 0:37

L’ennui, toujours l’ennui. Et ce matin-là ne fit pas exception. Même si cette école était la preuve que j’étais différente des autres, que j’avais un pouvoir unique, le fait de rester emprisonnée me frustrait énormément, moi qui avais toujours rêvé de liberté. Ici, j’avais toujours l’impression qu’on surveillait mes moindres faits et gestes, n’attendant qu’une seule gaffe de ma part pour…pour quoi en fait? Je n’avais aucune idée de ce dont ils étaient capables, mais je savais qu’ils avaient un énorme pouvoir. Ils, c’était les scientifiques. Ceux qui, même si on ne les voyait pas souvent, semblaient contrôler la ville au grand complet.

Pour en revenir à mon matin (oui je sais, je me suis égarée du sujet, il est vrai que j’aurais pu rester tout l’avant-midi dans la salle commune avec les autres Utilisateurs. Ils continueraient à parler de tout et de rien, à s’obstiner, s’engueuler, et je m’ennuierais autant que si j’étais restée toute seule dans ma chambre. Ça faisait plus de quatre ans que j’endurais leurs jérémiades, et j’avais plus que hâte d’être enfin diplômée. Je n’aurais plus à faire semblant de les apprécier uniquement pour ne pas être toute seule, et j’aurais enfin ma vie à moi…

Je me baladai donc dans l’internat en quête d’un endroit tranquille où me détendre, et finis par choisir la bibliothèque. Ça faisait un bon bout de temps que je n’y étais pas allée, et je ne sais pas pourquoi. J’adore le sentiment que j’ai quand je suis entourée d’autant de savoir, du savoir auquel les ignorants n’auraient jamais droit puisqu’ils se complaisaient dans leur état. Je peux parfois paraître méprisante, mais comment ne pas se décourager devant cette masse d’ignares qui ne faisaient rien pour faire avancer leur cause, n’écoutant absolument rien pendant les cours et buvant à se rouler par terre?

Je parcourus les immenses rayonnages, en savourant l’odeur qui parvenait à mes narines. Ça me prendrait un livre assez long, puisque je n’avais pas de cours avant 14h. Si j’étais restée dans ma ville natale, j’aurais sûrement apprécié ces longues heures de repos, mais là…

Je me dirigeai vers la section classique, maudissant le manque d’ordinateurs à disposition des élèves. Quand j’avais des recherches à faire, je devais fouiller toutes les étagères pour trouver ce que je cherchais. Bon, il faut dire que c’était surtout à cause de mon orgueil, qui m’empêchait d’aller demander de l’aide au bibliothécaire…

Je tombai sur un roman français du XVIIIe siècle, intitulé « L’Anti-Justine ». Intriguée, je le feuilletai pour m’apercevoir qu’il s’agissait d’une histoire érotique. Ainsi donc, la dépravation existait librement même à cette époque? Intéressant…

Je ne pris pas la peine d’aller l’emprunter, me disant que j’aurais sûrement le temps de le terminer avant l’heure du déjeuner. Je cherchai des yeux un endroit où m’asseoir et commençai ma lecture. Avant que je m’en rende compte, j’avais déjà fini et l’horloge annonçait 13h. Tant pis, je n’avais pas si faim que ça de toute façon…

Je remarquai une jeune fille en train de dormir à sa table, tout près de la mienne. Ou du moins, la tête lourde et les yeux fermés. Je n’arrivais pas à croire que certains ignoraient encore à quoi pouvait bien servir une bibliothèque! Si elle voulait dormir, elle n’avait qu’à rester dans sa chambre!

Je m‘approchai d’un pas vif, et m’assis sur la chaise en face d’elle. De près, je pus voir qu’elle avait à peu près mon âge et que je l’avais dans un de mes cours, japonais si je me rappelle bien. Et elle ne m’avait jamais fait bonne impression…

- Ici, c’est un endroit pour s’instruire ou se divertir. Parmi tous les locaux de l’école, tu n’en as pas trouvé un seul de plus…propice à tes activités que la bibliothèque?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un après midi tranquille [pv Amane ]   Lun 21 Juin - 17:06

-Ici, c’est un endroit pour s’instruire ou se divertir. Parmi tous les locaux de l’école, tu n’en as pas trouvé un seul de plus…propice à tes activités que la bibliothèque?

Lina se releva doucement, les yeux fermés, heurtés par la luminosité soudaine d'une après midi ensoleillé. Elle les ouvrit peu à peu et put voir une jeune fille, japonaise sûrement, qui la dévisageait. Qu'est ce qu'elle venait chercher celle là ?

Ayant encore mal à la tête, Lina se massa le cuir chevelu et bailla. Elle ignorait totalement celle qui l'avait réveillé pour le moment. Elle prit le livre, le referma puisqu'il était resté ouvert et daigna se tourner vers l'inconnue.

De plus près, elle put reconnaître une camarade de sa classe de Japonais. Elle avait les cheveux châtains et les yeux bleus-gris. Elle la fixait toujours, ce qui commençait à énerver notre jeune kosovare.

-Pfou... J'ai mal à la tête, alors s'il te plait, parle moins fort... Et pour ton information, je lisais ça, dit elle en lui montrant le livre refermé plus tôt. Je ne faisais que prendre une pause pour me reposer l'esprit.

Ce que tu n'as pas apparemment... pensa la jeune fille assez énervée.

Lina reprit le livre que tenait la jeune fille. Elle avait encore mal à la tête, et cela n'avait pas l'intention de s'arrêter... Elle prit son sac sur la table, en sortit une bouteille d'eau et un cachet. Pas moyen d'aller à l'infirmerie, elle se ferait attraper par les scientifiques... Elle avait le nécessaire pour ses maux de tête sur elle ! Elle but une gorgée d'eau pour avaler le cachet, rangea tout et se rendit compte que l'autre fille n'avait pas bougé.

Elle compte dormir ici aussi...

-Euh... Tu ne te présentes pas ? Avant de venir donner des leçons, moi, on m'a appris à être polie... Mais bon... Je m'appelle Lina Lubjâ. Et toi ? T'es quoi ?

Cette question était assez courante ici. Chez les humains normaux, on ne se demandait pas ça, mais ici, on aimait savoir avec quelle genre de personne on parlait. Au cas où...
Revenir en haut Aller en bas
Amane Kiyomizu

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 29/04/2010

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Très bon
Travail: Elève et Présidente du Comité des Utilisateurs
Je suis:

MessageSujet: Re: Un après midi tranquille [pv Amane ]   Mar 22 Juin - 18:05

La paresse, encore et toujours! C’était à croire que personne n’avait l’énergie pour faire autre chose de sa vie que de se reposer et de s’amuser à de futiles passe-temps! Les jeunes de nos jours étaient tellement lâches, j’en étais éberluée. Et en plus ça se permettait de dormir à la bibliothèque! Et de me regarder avec cet air de « tu-me-déranges ». Non mais, c’était un lieu public et j’avais bien le droit de m’asseoir à sa table si j’en avais envie! Ah, j’ignorais pourquoi ça me frustrait autant mais le fait était qu’elle me tapait prodigieusement sur les nerfs.

- Pfou... J'ai mal à la tête, alors s'il te plait, parle moins fort... Et pour ton information, je lisais ça. Je ne faisais que prendre une pause pour me reposer l'esprit.

En avisant le livre qu’elle me tendait, je m’adoucis un peu. Je dis bien un peu. Parce que pour s’endormir sur du Tolstoï, il fallait vraiment n’avoir aucune volonté. Bon, il faut dire que les quelque 1500 pages pouvaient sembler décourageantes, mais uniquement pour des personnes peu ouvertes d’esprit.

J’allais lui faire part de mes réflexions quand elle avala un cachet de je-ne-sais-quoi. Je lui souhaitais que ce soit des vitamines, car elle avait l’air très pâle. Qu’est-ce qui lui avait pris de quitter sa chambre si elle était malade alors?

-Euh... Tu ne te présentes pas ? Avant de venir donner des leçons, moi, on m'a appris à être polie... Mais bon... Je m'appelle Lina Lubjâ. Et toi ? T'es quoi ?

Je grinçais des dents, cherchant quelque réponse mordante à lui envoyer. Ah, j’étais impolie? Je n’avais de respect que pour les gens de mon niveau, pas pour ces ignorants qui se pensait ô combien brillants parce qu’ils essayaient de lire Tolstoï!

- Ce que je suis? Eh bien, on appelle couramment ça un être humain. Si tu as des doutes, tu peux compter mes chromosomes.

Qu’elle pose des questions plus précises, la prochaine fois…

- Amane Kiyomizu, Utilisatrice de 5ème année. C’est bien ça que tu voulais savoir, non? À moins que tu veuilles mon dossier médical et mon numéro d’assurance sociale, tant qu’on y est?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un après midi tranquille [pv Amane ]   Mer 23 Juin - 11:03

- Ce que je suis? Eh bien, on appelle couramment ça un être humain. Si tu as des doutes, tu peux compter mes chromosomes.

Comment osait-elle ?! Cette petite conne osait jouer cette carte là, celle de l'ignorante. Comme si Lina allait se laisser faire ! Elle n'était pas de se genre là, encore moins avec cette jeune fille qui commençait royalement à lui pomper l'air... Mais, pour son plus grand malheur, il fallait qu'elle en rajoute une couche...

-Amane Kiyomizu, Utilisatrice de 5ème année. C’est bien ça que tu voulais savoir, non? À moins que tu veuilles mon dossier médical et mon numéro d’assurance sociale, tant qu’on y est?

Lina lui lança un regard noir. Elle n'avait que faire de savoir qui elle était, elle voulait savoir à quoi elle pouvait s'attendre... Au cas où... Elle avait appris à se méfier toute petite, mais plus encore, depuis qu'elle était là, dans cet « internat » qui n'en était pas. Plus un laboratoire, qu'un internat...

Lina se leva doucement, ignorant simplement les sarcasmes de sa camarades. Elle s'approcha d'elle puis soudainement, la pris au col. Elle la leva d'un coup, perdant le contrôle total d'elle même. Depuis la mort de ces parents et l'apparition de ces pouvoirs, elle déraillait comme ça régulièrement. En fait, dès que quelque chose l'embêtait, elle perdait le contrôle. Instable mentalement avait dit la toubib à son arrivée... A surveiller, à analyser...

En tout cas, instable ou pas, elle était sortie de se gonds. Sa poigne ferme n'était pas celle d'une jeune fille de 17 ans, mais d'un homme d'âge mûr. Elle fit tomber la chaise d'un coup de chaise, la balançant sur l'étagère en même temps et commença à avancer jusqu'à plaquer la jeune japonaise contre le mur voisin. Elle la scrutait toujours avec des yeux remplis de colère.

-Ma petite, je vais t'apprendre un truc utile. Parler comme ça à ses aînées, c'est très, très vilain, petit bébé ignorant ! Alors fous toi sa dans le crâne : me parle plus jamais comme ça ! Je suis pas une de ces débiles qui lisent tous ces livres à l'eau de rose, je lis de la bonne littérature ! Alors me met pas dans le même pot que ces cruches ! Et si je ne me sens pas bien, j'ai droit de faire une pause, sans me faire déranger par un bébé dans ton genre ! T'as compris, petite conne !

Lina se sentait encore moins bien maintenant, après ça. Elle devait d'urgence se reposer ou elle finirait par terre... Elle ne voulait pourtant pas la lâcher. Elle ne perdrait plus contre personne. Elle recula, la tenant toujours, et la lança par terre. Elle entendit un boum, mais ne regarda pas. A quoi bon...

Elle attrapa le livre, comme si de rien n'était... Le bibliothécaire passa la tête et regarda les deux jeunes filles. Il avait un regard réprobateur, un de ceux que Lina n'aimait pas... Elle lui sourit, un sourire plein de gentille et lui dit:

- Je suis désolé pour le bruit occasionné par son excès de colère. Elle était incontrôlable, j'ai dû la calmer. Mais elle a l'air d'aller mieux. Bonne journée monsieur.

Elle prit son sac et partit. Pas un remord... Elle avait déjà menti plus d'une fois, la sincérité n'était pas son point fort ! Mais bon... Face à ce genre de vermine, il fallait mieux attaquer que défendre...
Revenir en haut Aller en bas
Amane Kiyomizu

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 29/04/2010

Identité
Niveau de contrôle du pouvoir: Très bon
Travail: Elève et Présidente du Comité des Utilisateurs
Je suis:

MessageSujet: Re: Un après midi tranquille [pv Amane ]   Dim 27 Juin - 5:14

On dirait bien qu’elle n’était pas très contente...Mes petites taquineries ne lui plaisaient pas? Pourtant, c’était à elle de poser des questions plus sensées! Et si elle voulait m’insulter, qu’elle le fasse avec classe. Car il me semblait que j’avais été tout sauf impolie, usant de termes neutres et ne faisant que remplir mon devoir d’élève en tentant de faire régner l’ordre et la discipline dans notre chère bibliothèque! Enfin, c’est ce que je donnais l’air de faire, alors elle n’avait aucune raison de me regarder avec cette face-là!

J’allais lui répondre avec dédain quand cette…cette folle me prit à la gorge! Elle voulait me tuer ou quoi? J’avais du mal à respirer, je suffoquais, et je craignais par-dessus tout qu’elle me fasse perdre connaissance et que je me réveille avec les traces de ses horribles doigts sur mon cou! Les gens comme elle devraient être enfermés en asile psychiatrique, pas autorisés à vivre en internat comme les gens normaux!

-Ma petite, je vais t'apprendre un truc utile. Parler comme ça à ses aînées, c'est très, très vilain, petit bébé ignorant ! Alors fous toi sa dans le crâne : me parle plus jamais comme ça ! Je suis pas une de ces débiles qui lisent tous ces livres à l'eau de rose, je lis de la bonne littérature ! Alors me met pas dans le même pot que ces cruches ! Et si je ne me sens pas bien, j'ai droit de faire une pause, sans me faire déranger par un bébé dans ton genre ! T'as compris, petite conne !

Quoi? Elle, une aînée? Elle était dans mon cours, elle devait pas avoir plus que quelques mois de plus que moi! Et ça se prenait pour le maître du monde…Et cette insulte, bébé, que je n’avais pas entendue depuis le primaire!

Et pourquoi est-ce que le bibliothécaire n’intervenait pas? Je me faisais attaquer, j’aurais pu mourir devant ses yeux et il ne faisait rien pour m’aider! J’allais certainement faire une plainte contre lui lorsque je rencontrerais le directeur pour lui parler des agissements de miss Lubjâ. Mais pour l’instant j’essayais juste d’avoir l’air le plus narquoise possible, pour lui montrer que non seulement elle ne me faisait pas peur mais que ses paroles ne m’atteignaient en rien.

Elle me jeta par terre comme une vulgaire poupée, avant d’aller s’excuser au bibliothécaire. Si ce con acceptait ses excuses et passait l’éponge, c’est que c’était le pire des cons!

Je regardai Lina s’éloigner sans dire un mot, la faisant savourer sa soi-disant victoire. Si elle pensait s’en tirer comme ça, c’est qu’elle me connaissait bien mal…Le soir venu, je m’arrangeai pour raconter ce qui s’était passé à tout le monde, en exagérant certains détails et en omettant d’autres. Tous étaient d’avis qu’elle avait agi de manière horrible, et que la meilleure chose à faire était de l’éviter.

Le lendemain, je me rendis chez le directeur pour lui expliquer mon point de vue. Comme je savais que je n’avais pas tort et que j’étais inattaquable, j’attendais avec impatience le moment où nous serions convoquées dans son bureau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un après midi tranquille [pv Amane ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un après midi tranquille [pv Amane ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Un après midi tranquille ? [Pv Uryû]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Internat Mukashi :: Rpg - Internat :: Aile Est :: Bibliothèque-
Sauter vers: